Friend Zone

mardi 3 juillet 2018

Couverture Friend zone
Auteur : Mickaël Parisi    
Éditeur : Auto-édition 
Nombres de pages :328 (papier) ou 173 pages (epub)
Prix : 13.98€ (papier) ou 4.99€ (epub)
Paru le: 11/09/17


Résumé :
Thomas Grant est un détective privé, n'existant plus légalement aux yeux du monde, et offrant ses services sur le "Dark Web". En plus d'être intolérant et misogyne, son addiction à l'alcool et aux armes à feu font de lui un être ingérable dans chaque situation impliquant un quelconque rapport social. Sa route va croiser celle d'Opaline, jeune fille Végan, dont le frère s'est retrouvé embrigadé dans une secte intitulée "Les trentenaires". Persuadé de pouvoir sauver facilement le frère d'Opaline, Grant se lance dans une mission sauvetage sans plan et sans idée. Tout ne se passera évidemment pas comme prévu...



Si vous suivez le blog depuis un moment, vous saurez peut-être que j'ai déjà eu l'occasion de lire le premier roman de cet auteur, "Néant" et que j'avais été plutôt surprise, mais très mitigé à propos d'un des personnages: Thomas Grant. Et dans ce roman-ci, Thomas Grant est le personnage principal, j'ai donc commencé cette lecture avec beaucoup d’appréhension !  Mais au final, c'est une lecture que j'ai beaucoup plus apprécié que l'autre roman de cet auteur. 


Encore une fois Mickaël Parisi nous propose un roman avec une plume et un regard critique, voir acéré envers la société et le monde actuel. Et je ne vous cache pas que ça fait du bien de lire des romans dans ce genre qui sont différent et qui casse les codes et les idéaux de chacun. 
L'histoire se déroule très vite, tout est très rythmé à partir d'un certain moment, ce qui peu paraître un peu déroutant au début, mais une fois que j'ai été prise par ce rythme, il était dur pour moi de décrocher de l'histoire. A la base une mission de sauvetage pour sortir un personnage d'une secte, cela prend vite cours et nous sommes entraîné par une suite d’événements complètement folle. On retrouve pas mal d'action et de violence dont des morts, ce qui peut choquer certains lecteurs, personnellement, je savais à quoi m'attendre alors je n'ai pas été surprise. Ce qui m'a fait apprécier cette lecture plus que celle de Néant.

La dernière partie du roman m'a néanmoins un peu perdu, tout s'est déroulé très vite et les événements y était plus "incroyable" et fous que dans les deux parties précédentes. J'ai trouvé que par moment cela donnait à cette partie de l'intrigue un certain manque de crédibilité. Mais bref, passons, ce n'est pas cela qui va avoir gâche ma lecture, loin de là.  

Parlons un peu du personnage de Thomas Grant, LE personnage qui m'avait posé problème dans "Néant". Je vous remémore mon précédent avis pour que vous pussiez voir son évolution: 
"J'ai vraiment détesté le personnage de Grant, c'est un homme totalement dérangé (cela passe encore), mais il est horrible, barbare et n'hésite pas à tuer des innocents pour son plaisir Même si tout ce personnage est porté par beaucoup d'humour, il m'a quand même laissé un goût amer dans la bouche..."
Ceci étant dit, je ne vous cache pas que ce n'est toujours pas l'amour fou entre lui et moi, mais j'ai plus apprécié le personnage dans ce roman ! Dans Friend Zone, Grant est le personnage principal, nous découvrons donc en tant que lecteur ces pensées ce qui permet de mieux comprendre le personnage. Même si je le trouve toujours d'une vulgarité et d'une violence inouïe et que nos façons de penser sont différentes. Ce n'est clairement pas le genre de personnage pour lequel on ressent de l'empathie, mais son caractère et sa folie rythme l'histoire et lui donne tout son caractère. Je pense clairement que ce personnage et sa manière d'être et de penser, a dû donner à l'auteur une plus grande liberté pour traiter de différents sujet (véganisme, sectes...) de la manière dont il l'a fait sans que cela choque les lecteurs

"Pourquoi le crime ? Cher lecteur, cela fait sûrement partie des quelques questions que tu te poses. Savais-tu qu'en 2009, l'ensemble des activités criminelles dans le monde s'est élevé à 2 000 milliards de dollars ? Je suis désolé, mais niveau filière juteuse, je n'ai pas réussi à trouver mieux." - Grant p51 

Quelques mots sur le personnage d'Opaline, bien qu'au début du roman semble être un personnage classique, une fille aux antipodes du personnage de Grant. Mais au final je l'ai beaucoup apprécié, car elle évolue pas mal et au cours du roman à su de plus en plus gagner mon intérêt et de plus, elle forme un bon duo avec Thomas Grant ! Un duo 


J'ai trouvé la plume de l'auteur plus fluide et plus travaillé, ce qui me rend plutôt heureuse, car c'est toujours un plaisir de pouvoir suivre l'évolution littéraire des auteurs ! Son écriture est toujours aussi franche et tranchante, surtout avec Thomas Grant comme personnage/narrateur. 


Comme le précédent roman de l'auteur, c'est une lecture inclassable ! A la fois déjanté et acéré, ce roman fait sortir tout lecteur de sa zone de confort ! 

Ma note: 4/5

 Je le conseille ? Oui, même si vous n'avez pas lu le roman Néant. 

Et vous, connaissez-vous ce roman ?  L'avez-vous lu ? 

Où êtes-vous tenté ? Dites-moi tout ! 


2 commentaires:

  1. Je ne connaissais pas, mais après avoir lu ta chronique, je me laisserai peut-être tenté :p

    RépondreSupprimer
  2. Le titre m'a beaucoup intrigué ! Dommage pour la fin un peu farfelu ><

    RépondreSupprimer