Sentiment 26

mardi 8 septembre 2015

Couverture Sentiment 26 / Déviances
Auteur : Gemma Malley
Edition : Michel Lafon
Nombres de pages : 317
Prix : 15.95€

Résumé :
2065. Après une guerre qui a plongé le monde dans le chaos, le Guide Suprême a pris le commandement de la dernière Cité. Ce refuge, ceinturé d’une muraille fortifiée, est organisé en différentes castes : de A à D, des citoyens Admirables aux citoyens Déviants. Pour préserver l’harmonie, tous ont subi une lobotomie. C’est la garantie qu’ils n’agiront jamais contre le Système et respecteront les Sentiments, le livre qui régit leur moralité. Et surtout qu’ils ne s’aventureront pas hors de l’enceinte, chez les Damnés – ces odieuses créatures qui hantent la nuit de leurs cris inhumains… Evie, 16 ans, une B, travaille pour le gouvernement et étiquette d’une lettre, jour après jour, l’ensemble des habitants. Promise à Lucas, être froid et distant, parfait A et futur haut dirigeant, elle est en fait amoureuse de son frère Raffy, infréquentable D. Et quand le Système lui ordonne de bannir Raffy sur les terres des Damnés, elle refuse de s’exécuter. Elle trouve un soutien inattendu en la personne de Lucas. Auront-ils la force de s’opposer, ensemble, à la Cité ?

Mon avis :

Pourquoi ce livre ?
Je l'avais acheté dans un vide-greniers pour pas grande chose et je l'ai tiré dans ma Bookjar pour août alors j'avoue que je me suis mise à le lire sans grande envie ni conviction mais plus pour qu'il ne traîne plus dans ma pile à lire...

Qualité (hors contenu) de l’ouvrage :
La couverture n'est pas trop à mon goût mais bon elle n'est pas non plus si moche que ça. Les éditions Michel Lafon ont déjà fait mieux.

L’histoire :

Je ne sais même pas si on peut dire que c'est plus au niveau de l'histoire ou des personnages que ça n'a pas fonctionné, je ne sais pas...

C'est une énième dystopie où les sentiments son banni et ou une civilisation vie enfermée dans une ville (j'avoue que ce scénario comment à s'essouffler avec moi depuis que j'ai lu Divergente j'ai assez de mal avec ce genre d'histoire que je trouve trop répétitive.) Même si certains éléments sont assez originaux comment "Le nouveau baptême" qui est une opération qui consiste à enlever la partie qui contrôle le "mal" dans le cerveau ou bien le fait que cette civilisation soit basée sur une religion. Mais ses quelques éléments qui auraient pu faire la différence se trouvent noyer dans un scénarisé de "déjà vu". Ce qui est fort dommage.
Je ne souhaite jamais ne dire que du négatif d'un livre car je respect le travail d l'auteur mais sur ce coup-là je n'ai pas trouvé qu'en chose de positif à vous dire...

Mise à part que la chose qui m'a quand même plu dans cette histoire est la face immergée de l'iceberg, c'est-à-dire les révélations à propos de cette fameuse société parfaite et les choses immondes quel fait dans le dos de ses habitants. Certaines choses m'ont assez surpris comme la véritable nature des damnés !

Bon même si je suis très mitigé à propos de cette intrigue je pense qu'elle peut plaire à tout fan de dystopie qui n'est pas comme moi lassé de ce genre avec le temps.

Les personnages :
Là aussi je ne suis pas trop convaincu vis-à-vis des personnages qui m'ont étrangement fait penser à ceux de Promise d'Allie Condie avec la fille et deux garçons : le garçon mystérieux et l'homme parfait (les liens de parenté en plus).

Nous avons donc Évie une jeune fille qui représente une citoyenne-modèle et qui souhaite en être une mais elle n'est pas toute blanche car elle a une relation interdite avec Raffy le bad boy qui n'arrive pas à s’intégrer dans cette société et qui en veux au monde entier. (Un petit semblant de stéréotype dans l'air^^) et il y a aussi son frère Lucas le fiancé d'Évie (et oui c'est assez compliqué avec cette famille : P) qui est le citoyen-modèle, l'homme parfait dont toutes les filles rêves (restéréotype !) bref bref, malgré tout se semblant de ressemblance avec les livres dystopique Young-Adult de notre époque les personnages restent assez sympathiques ils n'ont pas de caractères très originaux mais ils n'en sont pas moins attachants. J'ai bien aimé suivre leurs aventures ! 

Après je crois que le personnage du Frère est un des personnages les plus malsains et mauvais que je n'ai jamais rencontrés dans une histoire, il est vicieux et se fait passer pour un Saint auprès de la population. Rahh je déteste ce genre de personnage !

Ecriture et lecture :
Je me suis un peu dépêché de la lire j'avoue et j'ai même sauté quelques passage car la plume de l'auteur et assez lourde et est sous forme disons d'accumulations et il y a beaucoup de descriptions ce qui rend le récit assez lourd.

Conclusion :


Les + : Certains événements restent assez surprenants
Les - : Un scénario déjà vu et revu, des personnages stéréotyper...

 Je le conseille : Non pas cette fois :/

Aucun commentaire:

Publier un commentaire